Bernard Quemada, in memoriam

Bernard Quemada né le 13 juin 1926, à Saint-Sébastien, est décédé mardi 5 juin.

Il obtient une licence de lettres à la Sorbonne, sera diplômé de l’Institut des professeurs de français à l’étranger, soutient sa thèse sous la direction du Professeur Wagner en 1949, ayant pour thème le vocabulaire de la galanterie dans les romans mondains (1640-1710). Sa passion pour les vocabulaires était déjà bien présente à cette époque. 

Traducteurs et traductologues connaissent bien son nom. Il est probable que beaucoup d´entre nous utilisions chaque jour ou presque certains des outils qu’il a contribué à créer.

Quemada était selon bon nombre d´articles le fondateur de la lexicologie et de la lexicographie modernes, et à ce titre directeur du Trésor de la langue française, donc la version informatisée (TLFI) est un chef d´oeuvre pour nous tous.

«J’ai rencontré les mots il y a fort longtemps. Je dois à mes origines d’avoir deux langues natives, l’une maternelle, le français, l’autre paternelle, l’espagnol. Le véritable déclic pour moi a été de rencontrer l’ancien français» déclarait Bernard Quemada.

De là naîtrait la passion de la lexicologie et de ces ouvrages plein de singularités que sont les dictionnaires. Un constat: à la fin des années 1960 il en deviendrait le chercheur incontesté. N´oublions pas que Quemada fût le fondateur des Cahiers de lexicologie (1968).

Nadia Rodríguez Ortega

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *